La répartion géographique des emplois

Une représentation géographique de la répartition des emplois (nombre d'emploi pour 100 habitants) fait ressortir des zones de haute-montagne où grâce à l'activité touristique l'offre d'emplois est plus élévée. Le département des Pyrénées-Atlantiques possède peu de zones où l'emploi est rare, (en blanc sur la carte) contrairement aux autres départements du Massif.

 Cette carte est interactive. Vous pouvez par exemple changer d'année ou de vue.

La partie des Pyrénées-Orientales située en zone massif concentre à elle seule 20,1% des emplois du Massif. Ils sont répartis dans de nombreuses communes : Argelès-sur-mer, Prades, Céret, Le Boulou, Font-Romeu, Amélie-les-Bains, Ille-sut-Têt, Port-Vendres, Banyuls, Collioure.

Le département des Hautes-Pyrénées a 52,5% de ses emplois concentrés uniquement dans 3 grandes villes de la zone massif : Lourdes, Lannemezan et Bagnères-de-Bigorre. De même, 42,2% des emplois de l'Ariège en zone massif sont répartis entre Foix, Lavelanet et Saint-Girons.

Les Pyrénées-Atlantiques possèdent une commune, Oloron-Sainte-Marie qui se démarque en rassemblant 18,9% des emplois. De même Saint-Gaudens rassemble 37,9% des emplois de la Haute-Garonne situés en zone massif, et Limoux 34,2% des emplois de l'Aude.