La filière bois

La filière forestière se caractérise par un patrimoine important, mais difficilement mobilisable, et un réseau d'acteurs économiques fragile. 

Le patrimoine naturel forestier du Massif est considérable et varié. Pour autant, il est fragile par de multiples aspects : problème de vieillissement des forêts et de leur régénération.
De plus, cette richesse est mal mobilisée, de par la sur-capitalisation du bois sur pied dans le Massif et du fait d'un retrait du bois pyrénéen du marché du bois qui s'est accentué ces dernières années. Cette situation est aggravée par les problèmes permanents d'accessibilité à la ressource inhérents au Massif, où 84 % des surfaces forestières sont sous condition d'exploitation difficiles selon des critères de pente et/ou d'accès (source IFN).

graphe bois exploitabilite 2006-10

GRECO : grande zone écologique. Pour plus d'informations cliquer ICI.

La récolte totale de bois d'œuvre est en maintien ces dernières années (434 300 m3 en 2010), mais cette situation masque une baisse importante de récolte entre 2007 et 2010, en grande partie suite aux dépérissements de résineux. La situation du bois d'industrie est nettement plus dramatique, car la récolte de 2010 (190 400 m3) est moitié moindre que celle de 2006 et en constante réduction depuis cette date.

graphe bois recolte 2005-10


Ces difficultés de mobilisation de la ressource s’expliquent notamment par un tissu d’acteurs économiques de la première transformation de moins en moins dense. Elle est aussi liée aux handicaps des produits bois issus du Massif, qui peinent à pénétrer un marché dominé par les critères de qualité standards.
Le premier maillon de la mobilisation des bois regroupe des entreprises de travaux sylvicoles et forestiers, soit près de 400 entreprises en 2010 sur l’ensemble du Massif. Certaines d’entre elles sont en situation de grande fragilité car elles dépendent de différents donneurs d’ordre et sont soumises au contexte économique sensible de la filière.



Total

Entreprises ayant une activité d'exploitation forestière Entreprises ayant une
activité de scierie
2005 208 173    78
2010  173 140  62
Perte 35 33  16

Source : MAAP - EAB

Avec 40% de baisse des cours du bois en 7 ans et nombre de scieries divisé par 3 en 20 ans, l'économie forestière du massif a cependant été durement touchée. Le faible nombre de scieries dans le Massif, 62, atteint un niveau inquiétant pour la pérennisation de l'activité. Si certaines scieries se modernisent et améliorent leur capacité, les volumes produits ne compensent pas la baisse d'activité liée à la fermeture des scieries les plus artisanales.

graph DRAAF emploi filiere bois dept

Pour plus d'informations sur les enjeux de la filière bois, rendez vous dans Aller plus loin.