Les signes de qualité

La valorisation de l'activité agricole est un enjeu central

Face à ce constat, plusieurs filières du Massif ont fait le choix délibéré d'une valorisation garantie et protégée par la mise en place de signes officiels de qualité. Une logique évidente dans le sens où les Pyrénées, de par leurs caractéristiques naturelles, représentent un terroir emblématique sur lequel les éleveurs ont adapté leurs modes de productions en valorisant au mieux la ressource naturelle. Un triptyque : race – terroir – pratique d'élevage qui répond aux exigences croissantes des consommateurs et qui offre un produit de qualité identifiable.

 

Il n'existe pas moins de 54 produits sous signes officiels de qualité (Signes d'Identification de la Qualité et de l'Origine, régis par l'INAO) qui touchent la zone de Massif des Pyrénées. Très peu d'entre eux intègrent une composante pastorale explicite dans leur cahier des charges (sauf pour l'AOC Mouton de Barège-Gavarnie et la CCP Rosée des Pyrénées).
On dénombre également 12 filières qui ont entamé des démarches de SIQO, ainsi que d'autres démarches engagées dans une démarche qualité non officielle (cahier des charges et marque collective propres). Cette volonté de valoriser au mieux les produits s'étend au-delà des filières de qualité structurées puisque les initiatives individuelles se multiplient. Les volumes transformés varient considérablement mais néanmoins près de 10% des exploitations du Massif transforment elles-mêmes tout ou partie de leur production (contre seulement 3% pour les exploitations pastorales) et 29% choisissent la commercialisation en circuits courts contre 36% pour les exploitations pastorales.

2010 qualite