Les logements

Bien que le nombre d'habitants du Massif ait très fortement baissé jusqu'en 1999, le nombre de logements a continué à croître régulièrement. Entre 1990 et 1999, on comptait plus de 31.000 nouveaux logements dans le Massif ; entre 1999 et 2008, le nombre de logements a augmenté de plus de 43.000.

L'évolution du nombre de logements est dé-corrélée de celle de la population, phénomène qui s'explique par la part grandissante du nombre de résidences secondaires en zone Massif.

graphe evo log pop 1968-2008

Résidences principales et secondaires

Les résidences principales représentent seulement 58,1% des logements du massif, contre 83,7% pour la France entière. Un canton pyrénéen sur quatre a plus de 50 % de ses logements déclarés en résidences secondaires, principalement en zones d'altitude.

residences princVSsecond 2008

Une forte part de résidences secondaires n'est pas forcément synonyme de dynamisme ou de développement touristique. En effet, cela induit des risques :
- de logements souvent inoccupés, réduisant le parc de logements principaux pour de nouveaux arrivants,
- d'une réduction de la consommation de logements payants (hôtels, gîtes, campings) pour l'activité touristique au profit de maisons ou d'appartements prêtés, par exemple.

Structure des logements

En France comme dans les Pyrénées, ce sont les logements de 4 pièces et plus qui occupent la plus forte part : 72% des résidences principales dans le Massif pour 61% en France. De ce fait, le nombre de pièces moyen est légèrement plus élevé dans le Massif (4,4 pièces) qu'en France (4 pièces).

struct log 2008